La banque de données « Flore du Mézenc » a été mise au point par M. Michel VIALLON et M. Gaby BERGERON, membres du Club des botanistes ligériens ( www.botanique42.fr).

L’APPEM les remercie pour l’autorisation qu’il nous donne de la mettre en ligne et ainsi d’en faire profiter les internautes curieux de connaître les plantes, fleurs… de notre territoire.

Nous serions heureux de recueillir vos réactions à ce tour d’horizon floristique.

Pour ce faire cliquez sur la ligne « contact » du site en bas de la page d’accueil. Un formulaire permet de consigner vos observations.

Présentation du massif Mézen

Le massif volcanique du Mézenc – Meygal à pris naissance à l’époque mio-pliocène aux environ de -15 à -7 millions d’années. Situé entièrement en Haute Loire le massif du Meygal culmine à 1436 mètres au Testavoyre. Ses reliefs sont majoritairement constitués par des laves phonolithiques ou trachytiques, laves épaisses qui se sont accumulées à leur […]

Flore des forêts, clairières

Terre d’élevage, le Massif du Mézenc coté Haute Loire et plateau ardéchois est relativement peu boisée en comparaison d’autres secteurs de Haute Loire (massif du Meygal, Margeride ou Plateau de la Chaise-Dieu) , néanmoins, la forêt qui avait pratiquement disparue au cours des siècles, laissant place aux pâturages et aux landes, a été restaurée, sur […]

Flore des landes

Les landes se caractérisent par la présence presque exclusive de végétaux ligneux bas ou chamaephytes de la famille des Éricacées : Callune (ou fausse bruyère), Airelles, Raisin d’ours, de la familles des Fabacées : Genêts, Cytises et de celle des genévriers . Néanmoins des plantes herbacées se développent au sein de ces formations. A l’étage […]

Les zones humides

«Château d’eau de la France » le massif central est à l’origine de très nombreux cours d’eau. Le massif du Mézenc avec une pluviométrie annuelle de 1200 mm, bien qu’inférieure aux massifs situés plus à l’Ouest ; n’échappe pas à la règle, le plus long fleuve de France la Loire prenant ses sources dans le […]

Les pâturages, prairies…

Avec des sols d’origine basaltique, riches en bases, et une pluviométrie annuelle de 1280mm le couvert végétal du Mézenc bénéficie de conditions pédoclimatiques propices aux prairies. En hiver, la couverture neigeuse, tout en permettant les échanges avec l’atmosphère extérieur, reste une protection indispensable, face aux rigueurs du climat. Au XIX° siècle, avec un fort pâturage […]

Activités de
l'association

Retrouvez toutes les activités de l'association

Visitez nos galeries
Photos & vidéos

Retrouvez les plus beaux clichés
du Mézenc et de ses alentours

Adhérez à
l'association

Notre cause vous intéresse ?
Devenez adhérent en 1 clic